Snowden: arme fatale contre les USA?

  • 14 juillet 2013
Edward Snowden
Image caption Edward Snowden

Glenn Greenwald est le journaliste américain qui a publié les premières révélations fracassantes d’Edward Snowden sur les opérations massives de surveillance électronique menées par les Etats-Unis à l'étranger.

Il affirme, dans une interview publiée samedi par le quotidien argentin La Nacion, que l'ancien consultant du renseignement américain détient "une quantité énorme de documents" dont la publication éventuelle causerait encore plus de dommages aux Etats-Unis.

Chroniqueur du journal britannique The Guardian, Glenn Greenwald, qui vit au Brésil, précise que "Snowden a suffisamment d'informations pour causer en une minute plus de dommages qu'aucune autre personne n'a jamais pu le faire dans l'histoire des Etats-Unis ".

Du Brésil, Greenwald a déclaré à La Nacion que toutefois, "ce n'est pas l'objectif de Snowden ".

Son objectif, a-t-il assuré, c’est de dévoiler les dangers que représentent "des programmes informatiques que des personnes utilisent à travers le monde sans savoir à quoi elles s'exposent et sans avoir accepté consciemment de renoncer à leur droit à la protection de leur vie privée".

Snowden a informé vendredi qu'il allait solliciter un asile provisoire à la Russie en espérant pouvoir se rendre en Amérique Latine.

Pour Glenn Greenwald, l’éventualité subsiste que quelqu'un essaie d’assassiner Snowden, mais l'ex consultant de la NSA "a déjà distribué des milliers de documents et a fait en sorte que plusieurs personnes à travers le monde disposent des archives complètes" des renseignements qu'il a réuni.

Le journaliste du Guardian poursuit : "le gouvernement des Etats-Unis doit prier tous les jours pour que rien n'arrive à Snowden, parce que s'il lui arrivait quelque chose, toute l'information serait révélée et ce serait leur pire cauchemar".