Incendie dans les locaux des Femen

  • 21 juillet 2013
La chef de file des Femen, Inna Shevchenko dénonce des menaces envers les activistes de son groupe.
Image caption La chef de file des Femen, Inna Shevchenko dénonce des menaces envers les activistes de son groupe.

Les locaux des Femen à Paris ont été endommagés dans la nuit de samedi à dimanche par un incendie dont la cause serait d'origine accidentelle, selon l'hypothèse privilégiée par la police.

L’incendie s’est déclaré peu avant 05H00 du matin (03H00 GMT) au deuxième étage de l’immeuble.

"Aucun élément matériel ne vient accréditer l'hypothèse d'un acte malveillant", a indiqué une source policière. Nous retenons à ce stade l'hypothèse d'un départ de feu accidentel", a ajouté la source.

Deux activistes dormaient dans les locaux et ont essayé d'éteindre le feu avec des extincteurs.

L’une d’elles est passée tout près de l’asphyxie.

Les pompiers sont parvenus à contrôler les flammes et aucun blessé n’a été dénombré.

"Les Femen ont beaucoup d'ennemis qui essaient de nous arrêter depuis longtemps", a déclaré la chef de file des Femen Inna Shevchenko, qui a obtenu récemment le statut de réfugiée en France.

La militante a expliqué que "tout est brûlé au deuxième étage" dans cet immeuble du 18e arrondissement de la capitale qui abrite leur quartier général.

Les Femen, un groupe de féministes ukrainiennes installé à Paris, est connu depuis 2010 pour ses actions seins nus pour dénoncer le sexisme, l'homophobie, la prostitution et la religion.