Italie : vaste opération anti-mafia

Des agents de la police italienne
Image caption Plus de 500 policiers ont pris part à l'opération

La police italienne a arrêté une cinquantaine de personnes dans le cadre d'une vaste opération anti-mafia dans la région côtière située près de Rome.

Environ 500 policiers, des unités cynophiles, un hélicoptère et des patrouilles de la police maritime ont pris part à l'opération.

La police a également lancé une opération similaire dans la région de Calabre dans le sud, considérée comme un foyer du crime organisé.

Les policiers ont surtout ciblé le littoral romain situé près d'Ostie. Trois clans de la mafia auraient été démantelés.

Le journal italien, Corriere della Sera estime qu'il s'agit d'un "coup fatal" qui a été administré aux familles Fasciani, Triassi et D'Agati qui se répartissaient depuis des années les affaires criminelles sur le littoral italien.

Le clan Triassi aurait des liens étroits avec le réseau sicilien de la Cosa Nostra.

L'opération est l'aboutissement d'une longue enquête de la police à Rome qui a permis de suivre "toutes les étapes criminelles de l'organisation mafieuse''.

Selon la presse italienne, les services de police ont non seulement pu surveiller les membres de la mafia lors de leurs réunions pour régler leurs différends et pour se partager leurs zones d'influence mais aussi lorsqu'ils prévoyaient des assassinats.

Selon des experts qui suivent de près le dossier, la police entreprend rarement des actions contre la mafia aux abords de la capitale.

Selon l'agence de presse italienne Ansa, l'opération dans le sud a conduit à l'arrestation de 65 suspects. Parmi les personnes interpellées figurent des médecins, des avocats et des hommes d’affaires établis dans la ville de Lamezia Terme.

Toujours selon Ansa, dans le cadre de cette opération, le sénateur Piero Aiello, membre du parti de centre-droit de l'ancien Premier ministre Silvio Berlusconi fait l'objet d'une enquête.