31 migrants africains noyés

  • 28 juillet 2013
Cimetière de bateaux utilisés par des migrants africains à Lampedusa.
Image caption Cimetière de bateaux utilisés par des migrants africains à Lampedusa.

Trente-et-un migrants africains, dont neuf femmes, se sont noyés au large des côtes libyennes en tentant de traverser la Méditerranée pour gagner l'Italie.

Leur embarcation qui transportait 53 migrants a chaviré vendredi soir dans la nuit, à 29 milles des côtes libyennes, selon les témoignages des survivants.

Vingt-deux personnes ont été secourues par un navire marchand, battant pavillon panaméen, alerté par les garde-côtes, qui passait à proximité.

Elles ont été conduites sur l'île italienne de Lampedusa.

Ces survivants, qui disent venir du Nigeria, de Gambie, du Bénin et du Sénégal, ont raconté que leur bateau avait chaviré après trois jours de mer.

Pour les seules journées de vendredi et samedi, les secouristes ont récupéré en mer 450 migrants qui tentaient ainsi de rallier l'Italie à la faveur du beau temps.

Image caption Le centre de rétention de migrants à Lampedusa.

Cet afflux de migrants a aggravé les tensions dans le centre de réfugiés de l'île de Lampedusa.

Dimanche matin, un autre groupe de 92 migrants dont le bateau était en difficulté ont été secourus dans le canal de Sicile, bras de mer entre la Tunisie et la Sicile.

Depuis 1999, plus de 200.000 personnes sont arrivées à Lampedusa, île italienne proche des côtes de l'Afrique du nord.

C'est avec la frontière turco-grecque, l'un des principaux points de passage de migrants sans papiers cherchant à entrer dans l'Union européenne.

Lire plus