Hyperloop, le transport du futur

  • 13 août 2013

L'entrepreneur visionnaire américano-sud-africain Elon Musk a dévoilé un projet futuriste de transport baptisé "Hyperloop".

Cette première esquisse pourrait devenir un jour le "cinquième moyen de transport moderne", après l'avion, le train, l'automobile et le bateau à moteur.

Le milliardaire, fondateur du constructeur de voitures électriques Tesla Motors et de l'entreprise privée d'exploratiospatiale SpaceX, a publié un document de 57 pages décrivant le projet, qui pourrait relier Los Angeles et San Francisco en 35 minutes.

"Hyperloop consiste en un tube à basse pression avec des capsules, transportées à faible et grande vitesses sur la longueur du tube", détaille le document.

"Les capsules sont posées sur coussins d'air pressurisé", ajoute le document.

Les capsules pourraient partir toutes les 30 secondes, et pourraient transporter des passagers à une vitesse quasi-supersonique, pour un prix estimé à 20 dollars par ticket.

Selon M. Musk, ce système de transport devrait pouvoir atteindre une vitesse de 1.220 kmh et serait économiquement viable pour toute liaison inférieure à 1.500 km.

Lors d'une conférence téléphonique, lundi, M. Musk a évoqué "une nouvelle forme de transport, différente du train traditionnel, qui transporterait les passagers et les marchandises dans ses capsules dans un tube monté sur pylônes".

"C'est conçu pour être super léger, alors que les trains sont incroyablement lourds. C'est plus proche d'un avion", a-t-il dit.

La sensation à bord serait proche de celle "d'un avion. Ce serait doux, comme voler sur l'air".

M. Musk estime le coût de construction d’un lien Los Angeles/San Fransisco, deux villes à 600km de distances, à environ 6 milliards de dollars.

Un prototype prendrait 4 ans à construire.

L’entrepreneur dit qu’il aimerait se lancer dans le projet, mais n’a pas le temps pour l’instant en raison de son travail sur SpaceX.