Le procès de Bo Xilai a commencé

  • 22 août 2013
Image caption Vêtu d'une chemise blanche et d'un pantalon noir, Bo Xilai comparaissait devant les juges jeudi.

L'ouverture sous haute sécurité du procés du dirigeant chinois déchu, Bo Xilai, a commencé jeudi matin, dans l'est du pays.

L'ancien secrétaire du Parti Communiste (PC) agé de 64 ans est poursuivi pour corruption, détournement de fonds et abus de pouvoir.

Les faits lui étant reprochés ont été rendus publics par le canal du microblog du tribunal de la ville de Jinan où il comparaît. Depuis mars 2012, M. Bo est placé en détention et accusé d'avoir commis toute une série d'abus de pouvoir alors qu'il régnait en maître absolu dans la métropole géante de Chongqing.

La comparution de Bo Xilai intervient presque un an jour pour jour après la condamnation de son épouse, Gu Kailai, pour l'assassinat d'un homme d'affaires britannique qui était proche du couple.

La révélation de ce meurtre a précipité la chute de Bo, qui aspirait aux plus hautes fonctions et faisait de l'essor de Chongqing un tremplin vers le sommet du pouvoir.

La chute de l'ancien ministre du Commerce, fils d'une figure de la Révolution et lui-même fervent néo-maoïste a fortement déstabilisé l'organisation du 18e congrès du PC chinois, en 2012.

Paraissant avec un visage plus émacié qu'auparavant, les tempes poivre et sel et légérement voûté, Bo Xilai encourt théoriquement la peine de mort.

L'ancien dirigeant a nié avoir reçu des pots-de-vin de Tang Xiaolin, un homme d'affaires originaire de Hong-Kong.