Syrie : L'ONU sous le feu de snipers

  • 26 août 2013
Image caption Les inspecteurs de l'ONU sont en Syrie à la recherche de preuve de l'utilisation d'armes chimiques dans le conflit.

Des tireurs embusqués ont ouvert le feu en Syrie sur un convoi transportant des experts de l'ONU séjournant à Damas pour enquêter sur l'utilisation éventuelle d'armes chimiques près de Damas.

Une voiture a été criblée de balles, et cela a obligé le convoi à rebrousser chemin.

Les média d'Etat syriens attribuent l'attaque à des "terroristes" de l'opposition, mais il s'agit d'accusation que la BBC n'a pu vérifiér.

L'équipe onusienne aurait maintenant repris sa mission; elle est entrée dans le quartier de Muadhamiya pour la collecte de preuves éventuelles.

Des centaines de personnes sont mortes dans des attaques présumées au gaz perpétrées mercredi dans cinq quartiers près de Damas.

Selon les Etats Unis, il est quasi-certain que la Syrie a utilisé des armes chimiques dans ces opérations, dont le bilan serait de plus de 300 morts; des opérations menées dans des zones sous contrôle rebelle.

Le président syrien Bachar al-Assad, du revers de la main, a balayé les accusations qu'il présente plutôt comme "une insulte au bon sens". Il a mis les Etats Unis en garde contre une intervention militaire.

"S'il est du rêve de quelqu'un de faire de la Syrie une marionnette de l'Occident, qu'il se détrompe, car cela ne va pas arriver," a déclaré Bachar el-Assad dans une interview accordée au journal russe, Izvestiya.

Lire plus