Obama: Damas s'est livré à des excès

Image caption Obama : "Je n'ai pas encore pris de decision sur la Syrie."

Le président américain Barack Obama a déclaré que son pays est parvenu à la conclusion que le gouvernement syrien a effectivement effectué des attaques à l'arme chimique près de Damas.

Il a souligné que ce recours à l'arme chimique a affecté les intérêts américains, laissant ainsi sous-entendre que c'est la raison pour laquelle Washington ne peut resté les bras croisés.

En revanche dans une interview à la chaîne publique américaine PBS, Obama a indiqué que son administration n'à pas encore arrêté la conduite à tenir sur la Syrie.

Les observations du président américain sont intervenus après une journée d'intenses tractations sur la Syrie, notamment aux Nations Unies.

Le Royaume a introduit mercredi un projet de résolution au Conseil de sécurité, demandant aux cinq membres permanents l'adoption de mesures pour protéger les civils.

Cependant la Russie, l'allié de la Syrie, a refusé de soutenir le projet et la réuni n'a rien produit pour mettre fin à l'impasse diplomatique.

Le Département d'Etat américain a fustigé "l'intransigeance de la Russie", indiquant qu'il ne permettrait pas à l'immobilisme diplomatique de servir de bouclier au leadership syrien.

Lire plus