Divergences franco-russes sur la Syrie

Image caption Fabius et Lavrov ne s'entendent pas sur qui a utilisé le gaz sarin.

Les ministres des affaires étrangères de la Russie et de la France sont en désaccord sur l'attribution de la responsabilité des armes chimiques utilisées dans le conflit en Syrie.

Tandis que Sergei Lavrov dit que son pays a des raisons sérieuses de croire que l'attaque chimique du 21 août près de Damas était une "provocation", Laurent Fabius soutient que c'est le régime de Bachar el-Assad qui en est responsable.

Sergei Lavrov s'exprimait à l'issue d'une rencontre à Moscou avec son homologue français.

Les deux hommes ont reconnu que leurs discussions n'ont pas réussi à aplanir leurs divergences.

Ils se disent en revanche d'accord sur leur objectif commun qui est de trouver une solution politique afin de mettre fin au bain de sang en Syrie.

Par ailleurs, selon les Nations Unies, des millions de personnes ont besoin d'une assistance humanitaire d'urgence en Syrie.

"Près de sept millions de personnes ont besoin d'une aide humanitaire d'urgence, dont plus de deux millions qui se sont réfugiées hors des frontières (de la Syrie) et plus de quatre millions qui sont déplacées dans le pays", a déclaré Valérie Amos, coordinatrice des opérations humanitaires de l'ONU.

"Nous faisons ce que nous pouvons mais ce n'est pas assez", a ajouté la responsable de l'ONU.

Lire plus