Le tireur de DC était un malade mental

  • 17 septembre 2013
Image caption Aaron Alexis a été abattu après avoir ouvert le feu au centre de commandement de la base navale à Washington

L'ex-réserviste de la marine américaine, responsable de la fusillade de mardi qui a coûté la vie à 12 personnes et a blessé huit autres à la base navale de Washington, était un malade mental.

A en croire les médias américains, Aaron Alexis, 34 ans, avait précédemment été admis à l'hôpital pour paranoïa.

Avant la fusillade de lundi, il était contractuel à la même base où il a ouvert le feu.

Aaron Alexis a été abattu par la police au cours de l'attaque.

Choc

Mardi, la capitale fédérale américaine est restée dans un état de choc; le drapeau flottant sur la Maison Blanche était en berne.

Quelques heures après la fusillade, le président Obama était obliger, une fois encore, de faire le deuil à la suite d'une fusillade.

Jusque-là, on ne connait pas les motifs du tireur.

Ses victimes étaient de 46 à 73 ans, et l'on commence à se faire une idée claire sur leurs identités.

Carte magnétique

En tant qu'employé dans le département Nouvelles Technologies de la base navale, Alexis avait apparemment une carte magnétique qui lui donnait accès à l'intérieur de l'immeuble.

Selon les témoins, il a criblé de balles le hall d'entrée et ensuite à partir du balcon, il a ouvert le feu sur les travailleurs qui étaient dans une cour.

Il se serait armé d'un fusil semi-automatique AR-15, d'un fusil de chasse et d'un pistolet qu'il a décroché d'un policier sur les lieux de la fusillade.

La police a initialement répondu aux informations selon lesquelles deux autres tireurs seraient en fuite.

Mais elle a abandonné les recherches après que les autorités ont établi que Aaron Alexis était le seul tireur.

Lire plus