Migrants: état d’urgence en Sicile

Image caption Les cercueils de victimes du naufrage de Lampedusa arrivent au cimetière de Piano Gatta, à Agrigente en Sicile, le 15 octobre 2013.

Le gouverneur de la Sicile en Italie a décrété l'état d’urgence sur l'île en raison du flux d’immigrés arrivant de Méditerranée.

Environ 400 immigrés ont été secourus dans la nuit de lundi à mardi dans le canal de Sicile au cours de trois opérations distinctes.

Au cours de la première opération, un canot pneumatique, avec 80 personnes à bord qui se trouvaient dans les eaux libyennes, a été secouru par un navire marchand dérouté sur les lieux par le quartier général des capitaineries de port italiennes.

Les deux autres opérations ont impliqué deux navires militaires italiens, qui ont secouru, avec l'aide des vedettes des garde-côtes, un premier groupe de 80 immigrés qui se trouvaient en difficulté à plus de 100 km au sud de Lampedusa et un second groupe de 210 personnes à environ 80 km au sud de la petite île italienne.

Ces sauvetages interviennent au lendemain de la décision du gouvernement italien de renforcer son dispositif militaire et humanitaire en Méditerranée, pour éviter que ne se reproduisent des drames comme les deux naufrages qui ont fait environ 400 morts en une semaine.

L'Italie a d'ores et déjà déployé 12 vedettes des garde-côtes et de la police financière qui opèrent dans un rayon approximatif de 40 milles (environ 75 kilomètres) autour de l'île de Lampedusa, principale porte d'entrée en Europe des migrants arrivant d'Afrique.