Syrie: les armes chimiques neutralisées

Image caption Les inspecteurs de l'OIAC sont chargés de superviser la destruction de l'arsenal chimique syrien.

La Syrie a rendu inutilisables ses sites déclarés de production d’armes chimiques, et placé ses armes chimiques sous scellées, selon l’organe internationale de régulation des armes chimiques.

Les équipements déclarés servant à la production, au mélange et au stockage des armes chimiques ont été détruits, a annoncé l’OIAC, l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques, un jour avant l’expiration du délai fixé à Damas.

Les inspecteurs de l’OIAC avaient été envoyés en Syrie après une attaque chimique sur des civils, faisant des centaines de morts, attribuée au régime de Bachar el-Assad.

Ce dernier a démenti les accusations, et pointé du doigt les rebelles.

Les inspections avaient été le fruit d’un accord entre la Russie, allié du régime syrien, et les Etats-Unis, après que Washington a menacé d’utiliser la force.

Maintenant que la capacité de production d’armes chimiques de la Syrie a été neutralisée, le régime a jusqu’à la mi-2014 pour détruire les armes chimiques elles mêmes.

Cet arsenal comprend plus de 1.000 tonnes estimées de gaz sarin, de gaz moutarde, et d’autres produits chimiques interdits, éparpillés sur des dizaines de sites.

“Nous avons personnellement observé toutes les activités de destruction”, a déclaré à la BBC Jerry Smith, chef des opérations de terrain de l’OIAC.

“Ils ne sont plus désormais en situation de pouvoir produire de nouvelles armes chimiques”.

Dans un communiqué, l’OIAC a indiqué que ses équipes avaient inspecté 21 des 23 sites d’armes chimiques en Syrie.

Les deux autres étaient trop dangereux, mais l'équipement avait déjà été déplacé vers d’autres sites, a ajouté le communiqué.

Selon Jerry Smith, la vérification de la destruction des capacités de production d’armes chimiques de la Syrie était “particulièrement difficile” car elle devait s’effectuer en plein conflit, et dans un délai très court. L’OIAC a obtenu le prix Nobel de la paix 2013.