Espagne, Royaume-Uni : la discorde

Le navire au large de Gibraltar
Image caption Le navire au large de Gibraltar

Un navire espagnol a pénétré les eaux territoriales britanniques au large de Gibraltar relançant les tensions entre le Royaume-Uni et l'Espagne.

Le ministère britannique des affaires étrangères a condamné cet acte.

Il a convoqué l’ambassadeur espagnol mardi après-midi.

C’est la troisième fois en deux ans que la diplomatie britannique réclame des explications de vive voix.

C’est une nouvelle étape dans les tensions entre le Royaume-Uni et l’Espagne autour de Gibraltar.

Dans un communiqué, le Foreign Office indique avoir de sérieuses inquiétudes autour de ce qui serait perçu comme une énième et "sérieuse incursion".

Le navire espagnol a passé 22 heures à sillonner les eaux de Gibraltar.

Des bateaux de la Royal Navy s’en sont alors rapprochés et sont parvenus à l’empêcher de travailler.

Les multiples avertissements signifiants la violation des lois internationales n’ont pas eu de réponse.

Le ministre espagnol des affaires étrangères s’est dit surpris par l’ampleur de l’affaire.

Il s’est justifié en affirmant que le navire était présent pour vérifier que le récif artificiel jetés au large de Gibraltar entraient bien dans le cadre de la législation de l’Union Européenne.

Ce différend avait, en juillet, entrainé la réaction amère des pêcheurs espagnols, avant de voir l’Espagne renforçait les contrôles à la frontière entre l’ile de Gibraltar et le continent.