Deux avions américains défient la Chine

  • 26 novembre 2013
Image caption Un bombardier B-52 de l'US Air Force.

Les Etats-Unis ont envoyé deux bombardiers B-52 voler dans la zone controversée de défense aérienne mise en place par la Chine, sans en référer à Pékin, ont indiqué des responsables américains.

Les avions ont volé au dessus des îles Senkaku, mer de Chine orientale, contrôlées par le Japon, mais revendiquées par la Chine sous le nom de Diaoyu.

Pékin avait décrété samedi une "zone aérienne d'identification" au-dessus de la mer de Chine orientale, ordonnant tout avion passant par la zone de s’identifier et d’obéir à ses règles sous peine de “mesures défensives d’urgence”.

L’annonce avait déclenché de vives protestations du gouvernement japonais.

Tokyo a rejeté la zone chinoise comme “totalement invalide”.

Deux des plus grandes compagnies aériennes nippones ont annoncé mardi qu’elles se conformeraient aux demandes du gouvernement japonais de ne pas respecter les nouvelles règles imposées par la Chine.

La présidence américaine avait qualifié la mesure chinoise d'"incendiaire".

Un porte-parole du Pentagone, le colonel Steve Warren, a indiqué mardi que les deux B-52, qui n'embarquaient aucune arme, avaient “mené un exercice prévu de longue date”, et sont restés "moins d'une heure" dans la "zone aérienne d'identification" décrétée unilatéralement par Pékin.

Aucun plan de vol n'a été déposé au préalable auprès de la Chine et la mission s'est déroulée "sans incident".