Ukraine: les manifestations continuent

Image caption Des milliers de manifestant sur la place principale de Kiev réclament la destitution du président Ianoukovitch depuis plusieurs jours

Les rassemblements se sont poursuivis dans la nuit de samedi à dimanche sur la place principale de la capitale Kiev.

L'opposition réclament des élections législatives et présidentielles anticipées et la destitution du président Victor Ianoukovitch pour son refus de signer l'accord de partenariat avec l'Union Européenne

De son coté le président a condamné l'utilisation de matraques dans la répression des manifestations, qui a fait des dizaines de blessés.

Une répression qui a été très critiquée sur le plan international.

Le Premier ministre , Mykola Azarov a annoncé l'ouverture d'une enquête sur ces affrontements.

Selon la télévision commerciale Kanal TV le chef de la police de Kiev Valery Koriak a exprimé ses regrets à la suite des violences observées lors de la dispersion de manifestants pro- UE.

Il a même dit qu'il etait prêt à démissionner si les enquêteurs découvraient des abus de la part des forces de sécurité.

Depuis quelques jours les autorités ukrainiennes sont confrontées à des manifestations parfois violentes, elles interviennent suite a la décision cette semaine du président Viktor Ianoukovitch de s'allier a Moscou et de ne pas signer un accord d'association historique avec l'UE .