Brésil : des inondations font 50.000 sans abris

Image caption Des pluies torrentielles ont privé 50.000 personnes de leur maison.

Des pluies torrentielles dans deux États du sud-est du Brésil ont fait 32 morts et 50.000 sans abris, selon les autorités locales.

Le bilan des morts de deux semaines d'inondations et de glissements de terrain suite aux pluies torrentielles dans deux états du sud-est du Brésil a augmenté à 32, selon les autorités brésiliennes.

Le ministère de la Défense Civile de l'Etat de Minas Gérais a déclaré sur son site Internet mercredi que 17 personnes sont mortes dans les eaux de crue et des glissements de terrain.

Le ministère ajoute qu’environ 4000 personnes ont été forcées de trouver refuge dans des bâtiments publics ou dans les maisons d'amis et de parents.

Dans l’Etat voisin, Espirito Santo , un porte-parole de la défense civile a déclaré à l’Agence France Presse que les corps de deux hommes et une femme ont été retrouvés mercredi matin ce qui augmente le nombre de personnes tuées à 17.

Il évalue le nombre de personnes laissées sans abri par les inondations à environ 50 000.

La présidente brésilienne, Dilma Rousseff, a visité les zones de l'Etat touchées par les inondations et a promis l'aide fédérale à la reconstruction des maisons et des routes.

Dilma Rousseff a ensuite déclaré que deux hélicoptères et des camions de l'armée seraient envoyés dans la région pour fournir de la nourriture et des médicaments à ceux qui sont touchés.

Près de 20.000 kilomètres de routes ont été fortement endommagés ou complètement détruits.