Génève II : Rencontre des parties samedi

Copyright de l’image Reuters
Image caption Le médiateur des Nations unies dans la crise syrienne Lakhdar Brahimi

Le médiateur Lakhdar Brahimi a annoncé que le gouvernement et l'opposition syriennes se réuniront dans la même salle samedi.

M. Brahimi a déclaré qu'il croyait que les deux parties ont compris ce qui était en jeu, et que l'objectif des négociations était de sauver la Syrie.

M. Brahimi a fait cette annonce après avoir rencontré séparément chaque délégation.

"J'ai rencontré les délégations de l'opposition et du gouvernement séparément hier et encore aujourd'hui (vendredi) et demain, nous espérons, nous nous sommes mis d'accord, pour nous réunir dans la même pièce", a déclaré M. Brahimi lors d'une conférence de presse au siège de l'ONU à Genève.

Le médiateur de l'ONU souhaitait réunir vendredi matin dans la même pièce les deux délégations mais la rencontre a été annulée à la dernière minute.

Interrogé sur sa certitude que les émissaires du président Bachar al-Assad et les membres de l'opposition en exil accepteront bien de se trouver ensemble samedi dans la même salle, M. Brahimi a répondu: "absolument".

"Les deux parties seront là demain et se réuniront. Personne ne partira demain et personne ne partira dimanche", a ajouté le haut diplomate quelques heures après les menaces de Damas de quitter Genève si "des séances de travail sérieuses ne sont pas tenues" samedi.

"Nous savions que ça serait difficile, compliqué", a-t-il ajouté.

M. Brahimi a également appelé à l'aide "tous les pays qui ont de l'influence", en référence à la Russie, aux Etats-Unis, aux Européens et aux monarchies du Golfe, pour "faire avancer ce processus" afin de trouver une issue au conflit qui a fait plus de 130.000 morts depuis mars 2011.