USA : Obama combatif

Copyright de l’image AFP
Image caption Obama a livré son message sur l'état de l'union

Le président américain veut utiliser cette année toute la gamme de ses pouvoirs, avec ou sans le soutien du Congrès.

C’est ce qu’il a annoncé mardi lors de son 5me discours annuel sur l'état de l'Union.

En ligne de mire, des élections parlementaires à risque pour les démocrates.

Barack Obama a souhaité "faire accélérer la croissance, renforcer la classe moyenne et créer des nouvelles passerelles vers la classe moyenne".

Certaines de ces mesures "vont requérir une action du Congrès, et j'ai hâte de travailler avec vous tous", a affirmé M. Obama, d'un ton volontaire et combatif, après trois ans pendant lesquels son programme économique et social a été contrecarré par les républicains majoritaires à la Chambre des représentants.

"Mais les Etats-Unis ne restent pas immobiles, et moi non plus. Donc, quand je pourrai prendre des mesures sans passer par la voie législative pour améliorer les occasions de réussir pour davantage de familles américaines, c'est ce que je ferai", a-t-il ajouté.

Le discours de Barack Obama a été bien accueilli par ses alliés démocrates du Congrès.

En revanche, l'opposition républicaine, bien que s'exprimant en rangs dispersés cette année, rejette le discours du président et affirme détenir les vrais solutions aux problèmes des Etats-Unis.

Le pasteur Al Sharpton a applaudi le discours « Avec ce discours qui met l'accent sur la lutte contre les inégalités, Barack Obama va rassembler non seulement sa base, mais aussi beaucoup d'Américains qui se sentent abandonnés », estime le pasteur et homme politique noir, en faisant allusion aux législatives de novembre prochain.

Les démocrates avaient en effet besoin d'être remobilisés par Barack Obama.

A l'heure actuelle, ce sont les Républicains qui sont les mieux places pour reconquérir le Senat, contrôlant alors les deux assemblées du parlement et compliquant encore plus la cohabitation avec le président démocrate.

Malgré leur posture offensive a l'approche des législatives, les républicains ont réagi au discours du président Obama d'une manière qui reflète les profondes divisions qui agite le parti d'opposition.

Lire plus