USA-Russie : Washington hausse le ton

Copyright de l’image ABC
Image caption Les navires sont concernées par les sanctions américaines contre la Russie

Dans son communiqué, le porte-parole de la défense américaine, le contre-amiral John Kirby a indiqué que la mesure de suspension concerne les exercices et réunions bilatérales, les escales de navires et les conférences de planification militaire.

Washington a notamment bénéficié ces dernières années de l'appui de Moscou pour l'imposante logistique de l'armée américaine en Afghanistan.

Le porte-parole du Pentagone reconnaît cet intérêt dans la coopération mais ne baisse pas la garde. Il annonce que les soldats américains sont en contact permanent avec les alliés des Etats-Unis, notamment les pays de l'Otan.

Cependant, Washington n'a pas changé sa position militaire en Europe ou en Méditerranée à la suite de l'intervention militaire russe en Ukraine. Le président des Etats-Unis Barack Obama a auparavant brandi la menace de mesures économiques et diplomatiques visant à isoler la Russie.

Selon Barack Obama, le monde est largement uni pour reconnaître que les mesures prises par la Russie représentent une violation de la souveraineté ukrainienne et une violation du droit international.

Il a déclaré souhaiter que le peuple ukrainien puisse décider lui-même de son destin même si la Russie et l'Ukraine ont des liens commerciaux forts.

En annonçant une augmentation de l'aide économique américaine à la Moldavie, engagée dans un rapprochement avec l'Union européenne, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a de son côté dénoncé les pressions de Moscou sur cette ex-république soviétique.