Malaysia Airlines: les recherches affinées

  • 17 mars 2014
Image copyright Reuters
Image caption Hishammuddin Hussein, ministre malaisien des Transports

Les recherches ont commencé dans deux couloirs aériens pour retrouver le vol MH370 de Malaysia Airlines, a confirmé le ministre des Transports malaisien.

La Malaisie a avoué que l’avion avait été intentionnellement détourné et qu’il pourrait avoir volé autant vers le nord que vers le sud depuis sa dernière position connue.

Vingt-six pays ont maintenant été réquisitionnés pour aider à retrouver l’avion qui a disparu il y a plus d’une semaine avec 239 personnes à bord.

La compagnie aérienne croit que le co-pilote a adressé un dernier mot aux contrôleurs au sol.

Le co-pilote suspecté

Les autorités malaisiennes avait précédemment déclaré que les derniers mots émanant du cockpit ont été : « Tout va bien, bonne nuit ». Des morts survenus après que l'Aircraft communication Addressing et Reporting System, qui transmet des informations essentielles sur l'avion au sol, ne soit délibérément coupé.

Malaysia Airlines dit croire maintenant qu’il s’agissait de la voix du co-pilote, Fariq Abdul Hamid.

Dans le même temps, les enquêteurs observent deux arcs principaux. Un arc Nord qui s'étend de la frontière du Kazakhstan et du Turkménistan au nord de la Thaïlande et un arc Sud de l'Indonésie à l'océan Indien.

« Aujourd’hui, je peux confirmer que les opérations de recherches et de secours dans les couloirs aériens au Nord et au Sud ont déjà commencé », a déclaré le ministre malaisien des Transports Hishammuddin Hussein, lors d’une conférence de presse ce lundi.

L’Australie a pris en charge les recherches dans la zone sud.

« Défi diplomatique, technique et logistique »

« Au cours des deux derniers jours, nous avons réajusté les recherches du MH370, » a dit Hishammuddin Hussein.

« Cette opération reste un défi diplomatique, technique et logistique. La Malaisie est encouragée par les progrès réalisés dans un laps de temps aussi court », a-t-il ajouté.

Pendant ce temps, la police a fouillé les maisons du capitaine Zaharie Shah et de son co-pilote Fariq Abdul Hamid. Un simulateur de vol perquisitionné au domicile du commandant de bord est examiné au siège de la police.

Le vol MH370 a quitté Kuala Lumpur pour Pékin à 00h40 heure locale (16h40 GMT) le 8 mars dernier.

Il a disparu des écrans radars à environ 01h20, alors qu’il se trouvait au Sud de la mer de Chine.

Lire plus