Malaysia Airlines: les proches en colère

Copyright de l’image Getty
Image caption La marche des proches s'est transformée en échauffourée devant l'ambassade malaisienne.

Excédés, les proches des passagers chinois du vol MH370 ont affronté la police devant l’ambassade de la Malaisie dans la capitale chinoise, Pékin.

Ces affrontements font suite à la déclaration du Premier ministre malaisien Najib Razak, qui annonçait hier que l’avion avait terminé son périple dans l’océan Indien, au sud-ouest de l'Australie.

Ce mardi, les recherches des débris du MH370 ont été suspendues à cause du mauvais temps.

Ces recherches se concentrent sur une zone située à 2 500 km au Sud-Ouest de la ville de Perth, sur la côte australienne.

La Chine a exigé de voir les données sur lesquelles reposait la conclusion des autorités malaisiennes. Elle a aussi publié une déclaration accusant le gouvernement de Malaisie d’essayer « de retarder, de déformer et de cacher la vérité ».

Selon Najib Razak, la conclusion était basée sur une nouvelle analyse satellite britannique réalisée conjointement par l’entreprise Inmarsat et la Air Accidents Investigation Branch du Royaume-Uni.

Des dizaines de personnes portaient des banderoles devant l’ambassade malaisienne pour demander à Kuala Lumpur de dire la vérité aux membres des familles du vol MH370.

La police chinoise a bloqué les bus transportant les proches des passagers.

Ceux-ci sont alors sortis des bus, entamant une marche en direction de l’ambassade où ils ont exigé rencontrer l’ambassadeur de Malaisie.

Selon Associated Press, une forte présence policière devant l’ambassade interdisait aux proches d’approcher les journalistes, ce qui a provoqué les échauffourés.

Le vol MH370 de Malaysia Airlines a disparu le 8 mars dernier, alors qu’il effectuait le vol Kuala Lumpur - Pékin. 239 personnes se trouvaient à bord, dont 153 passagers chinois.

Lire plus