France : vers un remaniement gouvernemental

  • 30 mars 2014
François Hollande pourrait remanier son gouvernemet, à l'issue des municipales. Mais  pas forcément avec un changement de Premier ministre. Image copyright AP
Image caption François Hollande pourrait remanier son gouvernemet, à l'issue des municipales. Mais pas forcément avec un changement de Premier ministre.

François Hollande pourrait être amené à remanier son gouvernement après le second tour des élections municipales, dimanche.

Le FN, un parti d’extrême droite, devrait remporter la majorité des suffrages dans un grand nombre de villes, une première depuis 1995.

Selon un sondage publié par Harris Interactive la semaine dernière, 80% des Français souhaitent le limogeage du Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

L’ambitieux ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, est considéré comme un probable successeur de l’actuel chef du gouvernement.

"Je le vois mal rester à son poste, à moins que nous parvenions à remporter une trentaine de communes, ce qui est peu probable", a dit à Reuters un responsable du PS.

Jean-Marc Ayrault pourrait toutefois être maintenu à son poste par le président.

Le taux de participation était de 63,5% au premier tour des élections municipales, le 23 mars. Il est jugé faible par les observateurs, dans un pays où les citoyens sont très attachés à leurs maires, qui jouissent d’un important pouvoir local.

Un important taux d’abstention devrait permettre au FN - un parti hostile à l’immigration – de gagner les élections dans les villes de Béziers et Avignon, où l’industrie bat de l’aile.

Le FN a fait une percée dans plusieurs communes. Dès le premier tour, il a gagné les élections à Henin-Beaumont, une ville du Nord, où le taux le taux de chômage tourne autour de 18%.

A Paris, Nathalie Kosciusko-Morizet de l’UMP occupait la première place, au premier tour. Mais les 20 conseils d’arrondissement de la capitale étant élus au cas par cas, les socialistes sont favoris pour occuper le poste de maire de Paris.

Poursuivre les réformes économiques

A Marseille, le maire sortant Jean-Claude Gaudin, candidat de la droite, qui a doté la deuxième ville de France de musées en bordure de mer et d’un tramway, pourrait sans bavure obtenir un quatrième mandat. Un socialiste, parmi ses adversaires, est arrivé troisième, lors du premier tour. Derrière le candidat du FN.

Malgré le revers électoral du premier tour des municipales, Hollande et son gouvernement décident de poursuivre leurs réformes économiques, qui incluent un plan visant à réduire de 30 milliards d’euros l’impôt sur les salaires payés par les entreprises, pour les inciter à embaucher davantage de travailleurs.

Citant une source gouvernementale, Reuters annonce un plan de réduction de l’impôt des ménages, ce qui pose la question de savoir si la France pourra ramener son déficit public en dessous du seuil de 3% du produit intérieur brut, en vigueur dans l’Union européenne.