Inde: peine de morts pour les violeurs

  • 4 avril 2014
Image copyright GETTY IMAGES
Image caption Les trois violeurs récidivistes ont payé le prix fort.

La Cour en Inde a condamné trois hommes à la pendaison, en vertu d'une nouvelle loi, qui entraîne la peine de mort pour les récidivistes d’agressions sexuelles.

Les hommes étaient accusés d’avoir violé une photojournaliste à Bombay l’année dernière.

Mais ils étaient aussi parmi les cinq hommes condamnés le mois dernier pour le viol d'une autre femme dans un autre incident dans la ville.

Le trio est le premier à être jugé et condamné depuis la promulgation de cette nouvelle loi, particulièrement difficile pour les délinquants sexuels récidivistes.

Les peines de ce vendredi ont été prononcées par une Cour de Bombay. Le juge Shalini Phansalkar Joshi s’est justifié : « Nous avons besoin d’une tolérance zéro pour ce genre d’incidents ».

«Un message retentissent et clair doit être envoyé à la société», a-t-il ajouté.

Fléau social

Les deux victimes, une opératrice téléphonique de 18 ans et la photojournaliste de 22 ans ont toutes deux été attaquées l’an passé. Les deux procès ont été achevés en moins de sept mois après une procédure accélérée.

La violence sexuelle est particulièrement scrutée en Inde depuis le viol et le meurtre d'une étudiante de 23 ans dans un bus à New Delhi en décembre 2012.

L'affaire a déclenché un tollé national et a contraint les autorités indiennes à introduire ces nouvelles lois contre le viol.

Quatre hommes ont été condamnés à mort et un mineur a été envoyé dans une maison de correction à New Dehli après l’attaque.

L'attaque sur la photojournaliste de Mumbai a renouvelé l'indignation de la population indienne.