Ferry sud-coréen: 268 personnes encore disparues

Copyright de l’image AFP
Image caption A 20km du naufrage, les familles attendent les disparus.

268 personnes sont toujours portées disparues après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud mercredi, tandis que l’opération de sauvetage bat son plein.

Au total vendredi matin, 268 personnes, dont des dizaines de lycéens, sont toujours portées disparues après le naufrage de mercredi.

28 personnes ont été déclarées mortes et 179 ont pu être sauvées.

Les raisons du naufrage du ferry ne sont pas claires, mais les experts ont suggéré que le bateau ait pu heurter un rocher ou tourner trop brusquement.

Le bateau, nommé Sewol, faisait route de Incheon au Nord-Ouest de la Corée du Sud, vers l’île de Jeju, au Sud. Il a chaviré et commencé à couler en deux heures.

Une opération de recherche et de sauvetage a été lancée. Mais le mauvais temps, la visibilité réduite et les forts courants ont empêché le bon déroulement de l’opération jeudi.

«Nous étudieront les options très soigneusement, parce que les opérations de sauvetage peuvent condamner les survivants pris au piège à l'intérieur», a avoué un garde-côte à l’agence de presse Yonhap.

Le troisième officier à la barre

Dans le même temps, les enquêteurs ont établi que le capitaine du bateau, Lee Joon-seok, n’était pas responsable du naufrage.

«C’est le troisième officier qui était aux commandes du bateau lorsque l’accident est survenu», a indiqué le procureur Park Jae-Eok.

Les familles perdent patience

Dans une déclaration publique vendredi, les familles des disparus ont appelé à une action plus rapide.

«Personne ne nous dit ce qui a dysfonctionné, ce qui s’est passé là-bas. Il n’y avait même pas de cellule de crise mise en place mercredi», a déclaré un représentant.

«Nos enfants pourraient crier au secours dans cette eau glacée. S’il vous plaît, aidez-nous à sauver nos enfants», a-t-il sommé.

Lire plus