Des Français marchent pour le Cannabis

Copyright de l’image Reuters
Image caption Une femme fume de la marijuana lors d'un rassemblement en faveur de l'usage du cannabis à Denver au Colorado, le 20 avril 2014.

Plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés samedi à Paris et en région, à l'occasion d'une "marche mondiale" pour demander la légalisation du cannabis.

Ils étaient plusieurs centaines de manifestants à faire campagne pour la légalisation de la marijuana dans les grandes villes de France.

A Paris, les manifestants se sont réunis à l'appel d'associations d'usagers, dont "Cannabis sans frontières".

"Dans un premier temps, on souhaite la légalisation du cannabis à usage thérapeutique.

Et au-delà, on veut la fin de la prohibition", a expliqué Farid Ghehiouche, fondateur de "Cannabis sans frontières". Il ajoute que "la légalisation ferait descendre en flèche de la criminalité".

Pour l'étudiant Louis Behr âgé de 24 ans et qui a pris part à la marche à Metz "la maladie la plus prégnante aujourd'hui c'est le stress, et le cannabis c'est un anti-stress pour beaucoup de gens".

Selon l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies, 1,2 million de personnes fument régulièrement du cannabis (plus de 10 fois par mois).

Le chiffre d'affaires du trafic est estimé entre 700 millions et un milliard d'euros.

D'après la mission interministérielle de lutte contre les drogues et la toxicomanie (MILDT), le cannabis entraîne des difficultés de concentration et peut engendrer ou aggraver, chez certaines personnes vulnérables, des troubles psychiques comme l'anxiété ou la dépression.

Mais Jean-François Diverres, 52 ans, membre du Collectif d'information et de recherche cannabique ne voit que les aspects positifs.

Il affirme que "la légalisation permettrait de réguler le marché", de créer des milliers d'emplois et "ça ferait des recettes fiscales pour l'État, grâce aux impôts qui pourraient être appliqués sur les ventes de cannabis."

La "marche mondiale du cannabis", créée en 1999, était programmée cette année dans une soixantaine de pays. Au Canada, aux USA et en Allemagne, elle a eu lieu le 3 mai.

L'Uruguay est devenu en décembre le premier pays au monde à voter une loi réglementant la chaîne de production du cannabis sous autorité de l'État.

En France, le cannabis est prohibé depuis 1970 et son usage est passible au maximum d'un an de prison et de 3.750 euros d'amende.

Mais dans la pratique, l'emprisonnement pour usage est très rare.