Afghanistan: violences électorales

Le taux de participation est de 50% au second tour de la présidentielle afghane, qui a été émaillé de violences meurtrières Copyright de l’image Reuters
Image caption Le taux de participation est de 50% au second tour de la présidentielle afghane, qui a été émaillé de violences meurtrières

Les violences survenues lors du second tour de l’élection présidentielle de ce samedi ont fait une cinquantaine de morts, dont une vingtaine de civile, selon les autorités afghanes.

D'après la Commission électorale indépendante, plus de sept millions de citoyens sont allés voter ce samedi. Le taux de participation est de 60%.

L'ancien ministre des affaires étrangères Abdullah Abdullah, favori du scrutin, a pour adversaire l’ancien fonctionnaire de la Banque mondiale, Ashraf Ghani.

Le scrutin est considéré par les observateurs comme un test pour ce pays partiellement contrôlé par les talibans.

Il suscite des inquiétudes, en raison du retrait des troupes de l'Organisation du traité de l’Atlantique nord, d'ici à la fin de cette année.