Tikrit: l'armée rebrousse chemin

  • 29 juin 2014
Les insurgés, composés de différentes factions, sont dirigés par les islamistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL).

Les forces armées irakiennes qui tentent de reprendre la ville aux insurgés sunnites se sont retirées dans une localité proche.

Selon les témoins, les deux parties ont chacune essuyé de lourdes pertes, et l'armée a dû se retirer à Dijla, une localité située à 25km au sud de Tikrit.

La ville de Tikrit a été prise par les rebelles sunnites le 11 juin dernier.

Des combats ont eu lieu samedi entre les forces de sécurité irakiennes et des hommes armés issus de différentes factions, qui contrôlent Tikrit, selon des témoins et des journalistes.

Les forces de sécurité ont lancé une attaque importante au moyen de chars d'assaut et de véhicules blindés, avec un soutien aérien.

Il y aurait de nombreux blessés des deux côtés.

Les insurgés, dirigés par l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), ont abattu un hélicoptère et enlevé son pilote.

Des témoins ont déclaré que les forces irakiennes avaient été freinées dans leur contre-offensive sur Tikrit par le nombre important d'engins explosifs enterrés à l'approche de la ville.

La ville était calme ce dimanche, mais des témoins ont cependant rapporté avoir assisté à des pilonnages de l'armée.

Plus tôt, les autorités irakiennes avaient affirmé avoir repris la ville et tué 60 militants.

Et l'Irak a déclaré avoir reçu un premier lot de chasseurs à réaction commandés à la Russie.

Selon le ministre de la Défense, cinq avions de combat Sukhoi Su-25 devraient être en service d'ici « trois à quatre jours ».