Une loi sur les églises au Burundi

Au Burundi, les églises, en particulier évangéliques, se sont multipliées en tous lieux Copyright de l’image Getty
Image caption Au Burundi, les églises, en particulier évangéliques, se sont multipliées en tous lieux

Les députés burundais ont adopté mercredi un projet de loi visant à lutter contre la "prolifération des églises".

On estime, d'après les résultats d'une enquête nationale menée en 2013, qu'il y aurait 557 confessions religieuses à travers ce petit pays d'Afrique centrale.

Ce texte impose notamment que les pratiques religieuses se déroulent dans des "lieux de culte appropriés". Pour être agréée, chaque confession religieuse devra réunir au moins 500 membres fondateurs.

Le Burundi est un pays majoritairement chrétien et qui compte aussi une minorité animiste.

La prolifération des églises évangéliques est un phénomène qui remonte à la guerre civile de 1993-2005, laquelle à causé la mort de quelque 300 000 personnes.

Le correspondant de la BBC, Prime Ndikumagenge, a déclaré que le projet de loi avait été voté à l'unanimité par les députés de l'Assemblée nationale et qu'il était peu probable que le Sénat s'y oppose.

Dès la promulgation du texte, chaque Eglise du pays aura un an pour s'y conformer.

Le président Pierre Nkurunziza, un ancien rebelle qui a été élu président en 2005, est un chrétien évangélique "born-again" et son épouse est pasteur dans une église évangélique.