Commonwealth : un cas de dopage

Copyright de l’image AFP
Image caption La performance de Chika Amalaha, vendredi dernier, avait impressionné le public

Chika Amalaha, l'adolescente nigériane de 16 ans, médaillée d'or en haltérophilie dans la catégorie des - de 53kg aux Jeux du Commonwealth vendredi dernier a été provisoirement suspendue mardi pour dopage.

Sa performance en avait impressionné plus d'un. Elle est la première athlète des Jeux de Glasgow à être suspendue pour dopage.

La jeune fille a été sanctionnée après le contrôle positif de son échantillon A qui contenait des substances interdites. L'échantillon B sera testé mercredi à Londres.

L'adolescente a remporté la médaille d'or vendredi dernier, alors que Dika Toua a décroché la médaille d'argent, remportant ainsi la première médaille du championnat pour la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

L'athlète indienne, Santoshi Matsa, a de son côté décroché la médaille de bronze.

Le Gallois Rhys Williams, spécialiste du 400 m haies, et Gareth Warburton sur le 800 m ont tous deux subi un contrôle antidopage positif et ont été contraint de se retirer des jeux.