Ferguson : nouvelles protestations

  • 16 août 2014
Barrage policier contre des manifestants, le 14 août 2014, à Ferguson, à la suite de la mort de Michael Brown Image copyright AP
Image caption Barrage policier contre des manifestants, le 14 août 2014, à Ferguson, à la suite de la mort de Michael Brown

Les manifestations pacifiques ont repris samedi dans la petite ville américaine de Ferguson (centre), qui est sous tension depuis une semaine. Les manifestants protestent contre mort d'un jeune Noir tué par un policier.

Samedi après-midi, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées près des lieux du drame pour rendre hommage à Michael Brown, 18 ans, tué par le policier Darren Wilson dans des circonstances toujours controversées, selon l’Agence –France-Presse (AFP).

"Mike Brown est notre fils", ou "Stop au racisme policier", indiquaient des pancartes sur des photos publiées par les réseaux sociaux. "Viens chez nous", lançait une autre sur un portrait géant du président Barack Obama.

En plusieurs endroits, la police a tiré des grenades de gaz lacrymogène et des bombes fumigènes, mais est restée le plus souvent à l'écart, dans des véhicules blindés et en tenue antiémeute.

La police de Ferguson a rapporté, vidéo à l'appui, que le jeune Noir tué était soupçonné d'un vol de cigares intervenu 20 minutes avant la fusillade fatale.

Elle a diffusé une vidéo de surveillance montrant un jeune Noir, présenté comme Michael Brown, portant des paquets dans une main. En sortant, il repousse violemment un homme qui semble essayer de l'en empêcher, puis l'intimide avec sa carrure imposante.

Image copyright AP
Image caption Des manifestants protestent contre la mort du jeune Michael Brown, le 14 août 2014

La famille de Michael Brown a dit qu’elle était "scandalisée" par la publication de ces informations destinées, selon elle, à "tenir la victime pour responsable et à détourner l'attention".

La police locale et la police fédérale (FBI) ont chacune lancé une enquête sur ce meurtre.

Par ailleurs, une pétition ayant recueilli samedi plus de 16 000 signatures a été lancée sur MoveOn.org par une élue au Sénat du Missouri, Jamilah Nasheed.

Elle demande que le procureur du comté en charge de l'enquête, Bob McCulloch, se récuse. Sa "relaxe" de deux policiers dans un incident similaire en 2000 "ne nous donne pas confiance en une enquête impartiale", lit-on dans la pétition.