Donetsk : l’aide humanitaire bloquée

  • 16 août 2014
Contrôle routier, à la frontière entre l'Ukraine et l'Etat sécessionniste autoproclamé de Donetsk Image copyright Reuters
Image caption Contrôle routier, à la frontière entre l'Ukraine et l'Etat sécessionniste autoproclamé de Donetsk

Les autorités ukrainiennes ont bloqué depuis jeudi un convoi d’aide humanitaire de la Russie en direction de Donetsk. Elles veulent l’inspecter.

Le chef des insurgés du bastion pro-russe, Alexandre Zakhartchenko, a accusé l’Ukraine de retarder délibérément les camions.

Donetsk "est dans une situation humanitaire très préoccupante et nous n’avons toujours pas reçu l'aide que la Russie nous envoie. Nous en avons besoin comme de l'oxygène", a déclaré Zakhartchenko, Premier ministre de cet Etat sécessionniste.

1.800 tonnes d'aide humanitaire

"Ce n'est pas seulement l'armée ukrainienne qui ne veut pas que l'aide humanitaire nous parvienne et empêche qu'elle nous parvienne. En réalité (...) le gouvernement ukrainien l'en empêche, avec tous les obstacles possibles, légaux ou autres", a-t-il affirmé.

Les quelques 300 camions russes sont porteurs de 1.800 tonnes d'aide humanitaire, selon Moscou.

Le convoi était toujours stationné samedi matin à une trentaine de kilomètres du poste-frontière de Donetsk, en Russie, dans la localité de Kamensk-Chakhtinski, ce qui signifie qu’ils n’ont pas bougé depuis jeudi, selon des journalistes de l'Agence France-Presse.

Les gardes-frontières et douaniers ukrainiens arrivés en territoire russe le même jour n'avaient toujours pas commencé leur inspection.

Samedi matin, ils attendaient des documents de la part de la Croix-Rouge, qui doit se charger de la distribution de l'aide aux bastions rebelles.

Un responsable du ministère russe des Situations d'urgence a déclaré que Moscou avait envoyé aux douanes ukrainiennes une déclaration concernant le contenu des camions.

Donetsk a proclamé son indépendance de l'Ukraine depuis avril dernier.