Bousculade meurtrière en Inde

  • 25 août 2014
L'Inde a connu plusieurs bousculades sanglantes ces dernières années en marge de fêtes religieuses. Image copyright AFP
Image caption L'Inde a connu plusieurs bousculades sanglantes ces dernières années en marge de fêtes religieuses.

Au moins dix personnes ont été tuées et plus de 60 autres blessées lors d’une bousculade dans un temple de l'Etat du Madhya Pradesh lundi.

La bousculade s’est produite tôt le matin (5h30 heure locale) alors que milliers de fidèles hindous s’étaient rendus dans plusieurs temples de l’Etat de Chitrakoot afin de célébrer la journée sainte de Somvati Amavasya en l’honneur du dieu Shiva.

Cinq femmes et cinq hommes sont décédés.

"Certains des pèlerins qui marchaient, sont tombés par terre…et cela a provoqué un mouvement de panique " a déclaré l’inspecteur de police Pawan Srivastava au journal Times of India.

L’Inde a une longue histoire de bousculades meurtrières pendant les festivals religieux.

Ces évènements tragiques sont souvent provoqués par des accidents mais peuvent aussi être déclenchées par la propagation de rumeurs sur une bombe ou une attaque.

Les femmes et les enfants sont en général les plus touchés.

En Octobre dernier, plus de 115 fidèles avaient péri piétinés ou noyés près d’un autre temple Hindou dans l'Etat du Madhya Pradesh.

En mars 2010, 63 personnes, uniquement des enfants et des femmes, sont mortes dans un mouvement de foule causé par la chute d'une porte en construction dans un temple hindou de l'Etat septentrional de l'Uttar Pradesh.

En septembre 2008, 224 pèlerins avaient trouvé la mort sur le chemin d'un temple perché sur une colline à Jodhpur, dans le Rajasthan (nord-ouest).