Menace terroriste revue à la hausse en GB

Theresa May, ministre de l'Intérieur du Royaume-Uni Copyright de l’image PA
Image caption Theresa May, ministre de l'Intérieur du Royaume-Uni

Le Royaume-Uni a revu le risque de menace terroriste à la hausse du fait des conflits en Irak et en Syrie.

La ministre de l’Intérieur Theresa May a précisé que le risque était passé de "substantiel" à "grave", soit le quatrième niveau le plus élevé sur les cinq que compte le système de mesure du risque terroriste britannique.

Le premier ministre David Cameron a annoncé qu’au moins 500 britanniques étaient allés "combattre en Syrie et probablement en Irak" et que l’Etat islamique représentait "une menace plus grave que celle à laquelle nous faisions face jusqu’ici."

Le gouvernement va également introduire une nouvelle loi assouplissant les modalités de retrait de la nationalité britannique à ceux qui sont partis combattre aux côtés des djihadistes en Syrie et en Irak.

Les nouvelles mesures de sécurité sont mises en place dès vendredi.

"Nous avons d’ores et déjà renforcé notre capacité de réaction aux risques terroristes auxquels nous sommes confrontés. Ce processus va continuer. Les Britanniques peuvent être assurés que nous ferons tout ce que nous pourrons pour protéger notre pays" a ajouté la ministre de l’Intérieur Theresa May.

Lire plus