Il y a 70 ans, la libération d'Auschwitz

Copyright de l’image
Image caption La cérémonie s'est déroulé en présence de nombreux dignitaires étrangers.

Quelques 300 survivants du camp de concentration d'Auschwitz sont retournés mardi dans la petite ville polonaise pour marquer le soixante-dixième anniversaire de sa libération.

Plus d'un million de personnes, dont la majorité des Juifs, ont été tuées dans ce camp entre 1940 et 1945, avant que les troupes soviétiques ne le libèrent des mains de l'Allemagne nazie.

La cérémonie commémorative s'est déroulée sur le site de l'ancien camp de concentration en présence de nombreux dignitaires étrangers.

C'est probablement la dernière commémoration du genre à voir la présence d'un nombre considérable de survivants.

La cérémonie a débuté par un concert de musique classique, applaudi par l'assistance de survivants.

C'est le président polonais Bronislaw Komorowski qui a ouvert la cérémonie.

Il a salué les survivants et a exprimé "respect et reconnaissance" aux soldats soviétiques qui ont libéré Auschwitz.

Komorowski a du faire une mise au point concernant justement le rôle des Soviétiques, après que le ministre polonais des Affaires étrangères Grzegorz Schetyna a attribué la libération du camp aux "Ukrainiens".

Vladimir Poutine a tout de suite réagi en fustigeant un révisionnisme.

"Toute tentative de taire les événements, de fausser, de réécrire l'Histoire est inacceptable et immorale", a déclaré Vladimir Putine.

"Souvent, derrière ces tentatives, il y a le désir de cacher sa propre honte, la honte de sa lâcheté, hypocrisie et trahison, de cacher sa complicité tacite, passive ou active avec les nazis", a ajouté M. Poutine sans citer de nom.

Plusieurs cérémonies de commémoration ont eu lieu à travers toute l'Europe.