A. Saoudite: voyages au Liban interdits

L'Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis ont annoncé de nouvelles mises en garde et des restrictions de voyage au Liban.

Copyright de l’image AP

Riyad et Abu Dabi demandent à leurs ressortissants de ne pas se rendre dans ce pays accusé de favoriser les intérêts du rival iranien sous l'influence du Hezbollah chiite libanais.

L'Arabie Saoudite a même appelé ses citoyens qui se trouvent au Liban à quitter le pays pour leur propre sécurité; tandis que les Emirats Arabes Unis ont réduit leur mission diplomatique à Beyrouth.

Ces initiatives interviennent alors que les tensions sont de plus en plus fortes entre les Etats arabes du Golfe et l'Iran.

La semaine dernière, les Saoudiens ont suspendu l'aide militaire au Liban, en réponse au refus de Beyrouth de condamner, au sein de la Ligue arabe et de l'Organisation de la conférence islamique (OCI),l les attaques de manifestants iraniens sur l'ambassade saoudienne à Téhéran.

Ces attaques avaient suivi l'exécution, le 2 janvier dernier, d'un dissident chiite saoudien, Nimr al-Nimr, condamné à mort pour terrorisme, ce qui avait provoqué la rupture des relations diplomatiques entre Ryad et Téhéran, à l'initiative de l'Arabie saoudite.