France : montée des tensions sociales

160613_afrobytes

Le gouvernement français est confronté à de nouvelles grèves entamées mardi soir par des employés de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), transporteur officiel de l'Euro 2016 qui débute dans neuf jours.

Copyright de l’image AFP GETTY

Le chef de l'un des plus grands syndicats français, Philippe Martinez, a annoncé une perturbation généralisée des réseaux de transport du pays.

Il a déclaré que les mesures prises cette semaine seraient les plus radicales prises pendant ces trois mois de campagne contre la nouvelle loi travail.

Refus de céder

Ce conflit n'est pas directement lié aux manifestations contre la réforme du code du travail. Cependant, soucieux d’éviter l'embrasement social, le gouvernement cherche à apaiser les tensions. Il a donc fait pression pour faire aboutir les négociations entre les cheminots et la direction de la SNCF.

Dans un autre domaine, il a aussi annoncé une revalorisation du salaire des enseignants et a sauvegardé des crédits pour la recherche.

En revanche, le gouvernement refuse de céder sur la réforme du droit du travail. "Reculer serait une faute politique", a déclaré Manuel Valls.

Cette réforme divise depuis plus de trois mois classe politique et opinion publique françaises, mobilisant de nombreux syndicats et menaçant aujourd'hui le pays de paralysie.

Sur le même sujet

Lire plus