Media playback is unsupported on your device

L'invité 04/02/11

Avec notre invité Barah Mikhail, directeur de recherche à la Fondation pour les relations internationales et le dialogue extérieur, à Madrid, nous allons revenir sur la situation en Egypte.

Pour la première fois, l'armée, qui est restée plutôt spectatrice, est intervnue pour repousser les partisans du président Hosni Moubarak qui convergeaient vers la place Tahir où des heurts ont eu ce 3 février.

L'armée est une institution très respectée dans ce pays de plus de 80 millions d'habitants.

Arthur Malu-Malu a tout d'abord demandé à Barah Mikhail si l'armée avait choisi son camp entre les manifestants qui réclament le départ du président Hosni Moubarak et ceux qui souhaient son mainten à la tête du pays.