Ci-dessous, tèlèchargez le fichier audio

Haute qualité mp3 (1.4 Мb)

James Copnall (BBC) à Khartoum

5 janvier 2013 Dernière mise à jour à 13:29 GMT

Le premier ministe éthiopien Hailemariam Desalegn et le président du Soudan du Sud Salva Kiir

Le président du Soudan, Omar el-Béchir, et le président du Soudan du Sud, Salva Kiir, se sont rencontrés à Addis Abeba, en présence du médiateur de l'Union africaine, Thabo Mbeki, et du Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn pour essayer à nouveau d'aplanir leurs differends sur le tracé de la frontière et sur le partage des ressources pétrolières.

Il s'agit du premier entretien entre les deux dirigeants depuis la signature en septembre dernier, d'une série d'accords économiques et sécuritaires qui sont toujours au point mort.

Les deux délégations composées de plusieurs personnalités cléfs venuee de Khartoum et de Juba ont rencontré l'une après l'autre et tour à tour le médiateur de l'Union Africaine, Thabo Mbeki et le Premier ministre éthiopien Hailé-Mariam Desalegn.

Ce sommet, au palais présidentiel, intervient alors que l'armée du Soudan du Sud avait de nouveau accusé jeudi les forces soudanaises d'avoir attaqué ses positions près de la frontière entre les deux pays, dans l'Etat du Bahr el-Ghazal occidental, au nord-ouest de Juba.

En septembre, Omar El Béchir et Salva Kiir s'étaient mis d'accord sur les modalités de reprise de la production pétrolière dans le Soudan du Sud, dont l'exportation passe nécessairement par les oléoducs en territoire soudanais.

A la suite d'un désaccord entre les deux pays en janvier 2012, Khartoum avait bloqué le passage du brut sud-soudanais, mettant les économies des deux pays presqu'à genoux.

Ils avaient aussi décidé la mise en place d'une zone-tampon émilitarisée le long de la frontière commune.

Jusqu'ici la production pétrolière n'a pas repris normalement et la délimitation de la zone-tampon continue de poser problème.

Les positions restent aussi figées au sujet de la souveraineté de la région pétrolifère d'Abyei.