Media playback is unsupported on your device

Minimag 19/03/2013

Au Burundi, une déclaration du ministre des finances et de la planification économique a suscité l'indignation de la sociéte civile et de certains partis politqiues ; ce dernier a récemment affirmé que pour renflouer les caisses de l'état, les autorités allaient imposer tout le monde, y compris des meurtriers , bandit et travailleuses de sexe.