Media playback is unsupported on your device

L'invité 03/06/2013 : Séna Alouka, président de Jeunes Volontaires pour l'Environnement

Début ce lundi de la Conférence de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, à Bonn, en Allemagne. 12 mois après la Conférence de Doha, c'est encore le tiraillement entre pays développés et les nations émergentes.

Au milieu l'Afrique, la principale victime des changements climatiques. Le continent peine à faire entendre sa voix, comme à Doha... Y-a-t-il eu de progrès après la conférence de Doha ?

La réponse avec l'invité de BBC Matin, Séna Alouka, président de Jeunes Volontaires pour l'Environnement, un groupe de pression basé au Togo, et participant à la Conférence de Doha.