Media playback is unsupported on your device

L'invité 30/07/2013 : Paul Simon Handy, directeur de recherches à l'ISS de Pretoria

Un calme règne au Zimbabwé à 24 h d'une élection présidentielle qui oppose notamment les président sortant Robert Mugabe et son premier minsitre et opposant Morgan Tsangirai . Des observateurs de l'Union africaine et de la SADC la communauté de développement des pays d'Afrique australe, les seuls autorisés dans le pays, disent n'avoir relayé aucune atteinte à la démocratie ces derniers jours. Des ONG de défense des droits de l'homme dénoncent elles des intimidations et entraves aux libertés politiques. Le Premier ministre et candidat Morgan Tsangirai a de nouveau mis en cause la neutralité de la commission électorale. De nombreux observateurs indépendants émettent aussi des doutes sur les conditions d'organisation de cette consultation Notre invité Afrique est Paul Simon Hamdy , directeur de recherches à l'Institut d'études de sécurité de Pretoria, interrogé à johannesbourg par notre correpondante en Afrique du sud Sophie Ribstein.