Media playback is unsupported on your device

L'invité 06/08/2013 : Christian Bouquet, professeur de géographie politique

  • 6 août 2013

La justice ivoirienne a annoncé hier, lundi la mise en liberté provisoire de de quatorze personnalités détenues à la suite de la crise post-électorale de 2011.

Parmi elles figurent le Président du Front populaire ivoirien (FPI) Pascal Affi N'guessan et Michel Gbagbo, fils de l'ancien Chef de l'Etat Laurent Gbagbo.

Ces partisans de l'ancien régime étaient, pour la plus part, détenus à Katiola, à Bouna et à Boundiali.

La crise post-électorale qui a secoué la Côte d'Ivoire de décembre 2010 à avril 2011, a fait plus de 3000 morts selon l'ONU.

Quel sens peut-on donner à cette décision de la justice ivoirienne?

Eléments de reponse avec Christian Bouquet, professeur de géographie politique. Il répond aux questions de Yacouba Ouédraogo.