Media playback is unsupported on your device

L'invité 03/01/2014

La Russie cherche à étendre sa présence dans les eaux ouest-africaines. Le pays mène une campagne de lobbying auprès d'autorités de la région pour obtenir de nouveaux accords sur la pêche. Au Sénégal, les associations de défense des pêcheurs artisanaux ont tiré la sonnette d'alarme: pour elles, la présence des navires russes pourrait transformer les eaux du Sénégal en "désert liquide", alors que les ressources maritimes sénégalaises sont déjà surexploitées par les acteurs locaux.

Ahmed Diamé est chargé de campagne océan à Greenpeace Afrique, et il s'inquiète de la présence.