Media playback is unsupported on your device

L'invité 04/02/2014

  • 4 février 2014

La chef de l'opposition libérale sud-africaine, Helen Zille, a assumé lundi son échec à rallier l'ancienne militante anti-apartheid Mamphela Ramphele. Helen Zille avait fait de Mamphela Ramphele sa candidate à la présidence mais celle-ci a mis fin à cette alliance dimanche. Ce flop brise net les espoirs de voir une opposition libérale unie pour affronter l'ANC - le parti qui domine la scène politique sud-africaine depuis la fin de l'apartheid en 1994- aux prochaines élections générales prévues au second trimestre. Pour analyser ces rébondissements, Vénuste Nschimimana a joint Koffi Kouako, analyste politque à Johanesbourg. Il est notre invité Afrique.