Media playback is unsupported on your device

L'invité 23/04/2014 : Fatou Kiné Camara, présidente de l'association des juristes sénégalaises

La législation sénégalaise interdit l'interruption volontaire de grossesse, sauf s'il y a un risque sur la vie de la mère. Des associations sénégalaises mènent une campagne pour pousser le gouvernement à changer cette loi en autorisant l'avortement dans des cas de viols et d'inceste, conformément au protocole de Maputo qu'il a signé. Mais le gouvernement ne semble pas pressé. Notre invitée Afrique Fatou Kiné Camara, présidente de l'association des juristes sénégalaises dont l'organisation prône la légalisation de l'avortement médicalisé.

Fatou Kiné Camara est interrogée par Christophe Pons.