Media playback is unsupported on your device

Le reportage 18/06/2014

Trois mois après la série d'incendies à Bamako, les victimes des trois marchés touchés tentent de relancer leur affaires. Mais ce n'est pas toujours facile, car ce sont les fonds qui manquent très souvent. L'état a annoncé une contribution de 377 mille franc CFA à chaque victime, une somme qui se fait désirer pour beaucoup de commerçants. Les incendies avaient fait de lourds dégâts encore non estimé, mais qui pourraient atteindre des milliards. Reportage Alou Diawara