RCA : plus de 300 personnes enlevées en 2016 par la LRA

Joseph Kony, le chef de l'Armée de résistance du Seigneur, dont les membres opèrent en Ouganda, en RCA et en RDC. Copyright de l’image Reuters
Image caption Joseph Kony, le chef de l'Armée de résistance du Seigneur, dont les membres opèrent en Ouganda, en RCA et en RDC.

L'Armée de résistance du Seigneur (LRA) a enlevé 344 personnes en République Centrafricaine (RCA), durant le premier semestre de cette année.

Ce bilan semestriel est le plus élevé depuis 2010 concernant les enlèvements menés par ce mouvement rebelle ougandais, selon LRA Crisis Tracker, une plateforme informatique dédiée à la surveillance des activités du groupe armé.

Selon le décompte de cette organisation, 65 des personnes enlevées durant les 6 derniers mois sont des enfants.

Trente-neuf d'entre elles sont portées disparues et pourraient encore être en captivité, selon LRA Crisis Tracker.

"Certains enfants détenus l'ont été sur ordre de Joseph Kony en fin 2015, selon d'ex-membres du mouvement rebelle.

D'autres ont été enlevés par un groupe dissident de la LRA menée par Achaye Doctor", affirme la plateforme dans un communiqué.

Créée en OUganda à la fin des années 80, l'Armée de résistance du Seigneur a, par la suite, étendu ses activités à la RCA et à la République démocratique du Congo.

Le mouvement rebelle dirigé par Joseph Kony est surtout connu pour les enlèvements d'enfants, qu'il utilise à des fins militaires.

Il poursuit ses activités au moment où l'Ouganda envisage de retirer ses troupes de la force régionale chargée de traquer ses dirigeants, dont Joseph Kony.

Ce dernier est recherché par la Cour pénale internationale.

Sur le même sujet

Lire plus