Vingt morts dans des combats au Mali

Des soldats maliens
Image caption Des combats entre des groupes proches du gouvernement malien et des rebelles ont eu lieu ce vendredi à Kidal.

Les victimes ont été péri dans des combats entre les rebelles touareg et les milices pro-gouvernementales, jeudi et vendredi, à Kidal, dans le nord du Mali.

Un calme précaire règnait ce vendredi dans cette localité, selon le correspondant de BBC Afrique à Bamako.

Des combattants de la Coordination des mouvements de l'Azawad se sont affrontés avec ceux du Groupe d'autodéfense touareg Imghad et alliés, qui est proche du gouvernement malien.

Les fréquents affrontements entre les groupes armés du nord et l'armée malienne mettent en péril l'accord de paix signé l'an dernier par le gouvernement et les rebelles.

Cet accord était destiné à apaiser les tensions entre les groupes armés du nord.

Il devait permettre à l'armée de se concentrer sur la lutte contre les militants islamistes.

La CMA et le GATIA avaient pacifiquement partagé le contrôle de la zone de Kidal, depuis février dernier, à la suite d'une trêve négociée par le gouvernement du Niger.

La MINUSMA, la mission de l'ONU au Mali, a réagi aux combats qu'elle "condamne fermement", en les qualifiant de "violation du cessez-le-feu".

Sur le même sujet

Lire plus