Centrafrique: nouvelle attaque armée

Au moins trois personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées lors d'une attaque rebelle dans la région de Bambari.

Copyright de l’image Reuters
Image caption La ville de Ngakobo située à 30 km de Bambari a été attaquée.

Ce samedi par d'ex-rebelles Séléka et des peuls armés qui "tiraient à vue, cherchant à investir les maisons d'habitation", a déclaré un officier de la gendarmerie locale sous couvert d'anonymat.

"Au moins trois personnes sont mortes et plusieurs autres blessées", d'après un bilan provisoire, a-t-il affirmé, précisant qu'il s'agissait d'une "attaque surprise".

Des centaines d'habitants ont fui dans les environs et en direction des villages voisins.

Dimanche matin, les tirs avaient cessé et un calme précaire était revenu dans le village, mais des hommes armés y étaient toujours présents, selon plusieurs témoignages d'habitants.

Ngakobo, où se trouve la Sucaf, la plus grosse usine de Centrafrique, a été le théâtre de nombreuses attaques rebelles durant le conflit sanglant qu'a connu le pays de 2013 à 2015.

Après avoir été envahie, pillée et occupée par des combattants de la Séléka pendant plus d'un an, la sucrerie avait rouvert ses portes mi-2014.

Mardi dernier, la LRA a fait incursion à Ndélé dans le nord, tuant deux personnes et enlevant 6 autres.

Une contre-offensive du FPRC, une faction de l'ex-seleka basée dans la région a permis de libérer 4 otages.