Mali : rencontre pour la paix

Copyright de l’image Getty Images

La réunion mensuelle du comité de suivi de l'accord de paix se poursuit ce mardi. Objectif : tenter de sortir de l'impasse alors que le processus de paix est au point mort après les derniers affrontements dans le nord du pays.

La semaine dernière, des combats sanglants entre l'ex-rébellion de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) et le groupe d'autodéfense des Touaregs de la tribu des Imrads (Gatia) ont eu lieu à Kidal. La CMA avait pris le contrôle de la ville au détriment du Gatia.

Dans ce contexte tendu, se tient depuis hier, à Bamako, la réunion mensuelle du comité de suivi de l'accord.

Pour Ahmed Boutache, le président du comité de suivi de l'accord, les derniers affrontements ont porté "un coup dur à l'ensemble du processus de paix", qui a déjà accusé beaucoup de retard. " Il va falloir fournir des efforts supplémentaires pour la paix au Mali ", a-t-il ajouté.

Le comité de suivi de l'accord a réussi à asseoir autour de la même table les deux belligérants, la CMA et le Gatia. Mais il n'a pas réussi à les convaincre d'accepter que le règlement de la question fasse partie de l'ordre du jour de cette réunion mensuelle.